On estime que 3,2 millions de français sont exposés à un fort risque de burn out. Entre 2010 et 2014, les affections psychiques d’origine professionnelle dont la dépression ont augmentées de 73%. Le stress en entreprise est un sujet prioritaire. S’il faut distinguer les types de stress générés, savoir gérer son stress est devenu une compétence professionnelle recherchée ! Cependant, attention aux raccourcis. Savoir gérer son stress signifie d’être capable de garder le contrôle face à des situations irritantes ou stressantes. Cela ne veut en aucun cas dire qu’on n’est pas sujet au burn out, qu’on est en mesure de subir un débordement abusif.

Qu’est-ce que le stress en entreprise ?

On qualifie souvent le stress de « mal du XXIème siècle ». Gérer son stress en entreprise veut simplement dire qu’on est capable de faire face à certaines situations.  Il existe différents types de stress au travail :

-le bon stress qui stimule et rend productif
-le mauvais stress qui a l’effet inverse et peut rendre malade
-le stress chronique qui est un état alarmant

Le stress peut régulièrement apparaître au travail. Comme lors d’une prise de parole en public par exemple.  Un sentiment d’angoisse qui devient exacerbé lorsque des conflits existent au sein de la société. Mais le stress survient le plus souvent dans l’exercice quotidien des missions. Surcharge de travail, missions imprévues, travail dans l’urgence sont autant de facilitateurs de mal-être.

Que signifie savoir gérer son stress au travail ?

Votre manager vient vous voir en vous demandant en urgence une mission exceptionnelle. Or, vous devez déjà terminer un certain nombre de tâches. Comment réagissez-vous ? Si vous ouvrez votre gestionnaire de tâches pour réorganiser les missions du jour. Si vous prenez le temps d’analyser vos différents travaux, et de déterminer ceux qui peuvent être reportés au lendemain. Si vous prenez une feuille pour lister les attendus de ce nouveau projet, et de quantifier le temps à investir. Vous avez certes le sens de l’organisation, mais vous avez aussi les bons réflexes pour ne pas vous laisser submerger et envahir par le stress !

Ainsi, savoir gérer son stress est intimement lié aux techniques d’organisation du travail. C’est simplement la faculté à garder le contrôle dans toutes les situations irritantes, imprévues et stressantes.

Autre situation pour nourrir cette définition de la gestion du stress. Votre manager émet de vives critiques infondées sur votre travail. Il vous demande de revoir l’intégralité de la méthode. Comment réagissez-vous ? Vous prenez du recul face à la situation en ne prenant pas les remarques pour des critiques personnelles. De plus, vous prenez le temps de discuter avec votre manager pour mieux comprendre en quoi votre travail ne correspondait-il pas à ses attentes. Vous argumentez en faveur de votre travail, dans un échange constructif avec votre manager. Là encore, vous faites preuve de gestion du stress.

Ce qui ne devrait pas être associé à la gestion du stress

Le stress peut parfois être généré par des facteurs qui ne relèvent pas de situations normales. C’est le cas par exemple en cas d’inadaptation au poste de travail ! C’est-à-dire l’exercice de missions qui ne relèvent pas de nos compétences professionnelles. La pression générée par l’exécution de ces tâches, accentuée souvent par un manager en attente de résultats, peut être dramatique. Lorsque nous évoquons la gestion du stress en tant que compétence professionnelle, nous ne parlons pas de cette situation. La solution relève d’un changement de poste, ou d’une formation professionnelle, et n’est pas inhérente au salarié.

Nous excluons également la surcharge quotidienne de travail qui use et qui n’est pas due à une mauvaise gestion de son temps. Dans ce cas précis, la solution relève d’une redéfinition des objectifs, et d’une meilleure répartition des missions.

Comment faire valoir sa capacité de gestion du stress auprès des entreprises ?

Tout est question de détails ! Comme toujours lors d’un recrutement, il faut apporter la preuve d’une compétence. Comment faire sur un CV ? En entretien ? Tout d’abord, listez vos loisirs, ou projets qui nécessitent une bonne gestion de stress. Vous êtes président d’une association et vous prenez régulièrement la parole en public ? Dites-le, c’est la preuve que vous êtes capable d’interagir avec une assemblée sans vous laissez submerger par vos émotions.

Ou bien vous pratiquez un sport et vous faites régulièrement des compétitions ? Et bien, vous devez être capable de gérer votre stress. Pour ce qui est de l’entretien d’embauche, rien de mieux que de parler de ses expériences passées. Par exemple, vous pouvez narrer le déroulement d’un de vos anciens projets : méthode d’organisation, difficultés rencontrées, solutions, cas d’urgence et gestion de ces derniers… Cependant n’oubliez jamais qu’on ne parle jamais en de mauvais termes de son ancien employeur, et qu’on ne dévoile jamais les secrets de son ancienne entreprise ! Parlez méthode, non contenu d’un projet.

Comment les entreprises éphémères pour l’emploi favorisent-elles la gestion du stress ?

Les entreprises éphémères pour l’emploi réunissent pendant six semaines 50 personnes en recherche d’emploi. En s’organisant comme une réelle entreprise, elles accélèrent l’acquisition de compétences du savoir-être. Ainsi, savoir gérer son stress fait partie des compétences acquises pendant l’expérience.

Comment ? Si les personnes sont toutes associées à statut égal au sein du projet, elles ont des objectifs à atteindre. Parfois ces derniers génèrent du stress. La méthode employée pour apprendre à le gérer est basée sur l’organisation du travail. Ainsi, chaque associé est formé à la bonne utilisation d’outils. Agenda, gestionnaire de tâches permettent de bien s’organiser pour ne jamais stresser !

Les autres compétences professionnelles du savoir-être :

curieuxVous êtes curieux ? C’est peut-être grâce à ça qu’on vous embauchera !

>Lire notre article sur  la curiosité


Comment valoriser son sens de l'organisation en entreprise ?Comment valoriser son sens de l’organisation en entreprise ?

>Lire l’article sur le sens de l’organisation


réactivité est une compétence professionnelleLa réactivité est une compétence professionnelle

>Lire notre article sur la réactivité


capacité à fédérer

Emploi : La capacité à fédérer est une compétence essentielle pour les recruteurs

>Lire notre article sur la compétence du savoir-être capacité à fédérer


Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.