Comment parler de votre licenciement en entretien d’embauche ?

Un licenciement est loin de représenter la fin d’une carrière. Alors pas de raison de rester sur un échec ! Faire face à la situation et rebondir est la meilleure attitude à adopter. Mais comment parler d’un licenciement lors d’un entretien d’embauche ? Faut-il éviter le sujet ou bien s’y préparer ?

Bien se préparer à parler de son licenciement lors d’un entretien

“Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?” Soyez en assuré, cette question va tomber. Alors pour bien y répondre mieux vaut s’y préparer et ne pas faire l’autruche en niant l’existence d’un quelconque licenciement. Pour ne pas être déstabilisé le jour J, on se tient prêt à fournir des explications claires et concises. Hors de question de se lancer dans une grande improvisation, vous ne vous en sortirez pas comme ça.

Mais si l’idée de devoir vous expliquer sur la raison de votre licenciement vous effraie, dites-vous bien que vous n’êtes pas seul à affronter cette douloureuse expérience. Restez cohérent dans vos explications et allez-y sereinement. Après tout, derrière tout licenciement se cache une raison et la grand majorité du temps le salarié n’est pas en faute. Mais avant de vous rendre à votre entretien, imaginez vous toutes les questions qui pourraient vous être posées!

Quand aborder le sujet du licenciement lors d’un entretien d’embauche ?

N’allez pas aux devants des explications. Sur votre CV indiquez le début et la fin de votre mission dans l’entreprise sans préciser que vous avez été licencié. Si le recruteur vous pose la question, répondez avec honnêteté mais sinon n’abordez pas le sujet. Sans essayer d’éviter le sujet ni de nier la réalité, gardez la tête haute et expliquez sans entrer dans un monologue sans fin qui risquerait de marquer votre malaise face au sujet.

Ne jamais dénigrer son ancien employeur

Peu importent les circonstances de votre licenciement, ne jouez pas la carte de la victime en dénigrant votre ancien employeur ! Cette stratégie ne pourra que se retourner contre vous. En effet, l’entreprise qui souhaite vous embaucher pourrait penser que vous seriez capable d’agir de la même manière en cas de désaccord dans le futur. Et puis mieux vaut miser sur l’honnêteté et assumer une part de responsabilité. Petit conseil, ne surtout rien dire qui pourrait vous faire passer pour un salarié qui pourrait être source de problème.

Trouvez les mots qui vont rassurer le recruteur

Exposez les problèmes rencontrés lors de votre dernière expérience montre que vous êtes clairvoyant face à cette expérience et que vous avez su en tirer les conclusions nécessaires pour ne plus vous retrouver dans cette situation. Savoir se remettre en question est une valeur qui peut jouer en votre faveur et sera une belle preuve d’honnêteté ! Vous ne devez pas pour autant vous dévaloriser ni douter de vos capacités.

Et puis chaque type de licenciement est facilement justifiable : licenciement économique, aucune raison de paniquer, dans les temps actuels c’est assez courant malheureusement et votre responsabilité ne peut être engagée. En réalité il n’y a que lors d’un licenciement pour faute grave que ça se complique. Il faudra alors réussir à aborder le sujet en soulignant que c’est une grande première pour vous et qu’il y a eu un désaccord entre vous et votre ancien employeur.

Attention aux clauses de confidentialité de votre ancienne entreprise

Avant de vous justifier, vous devez vous renseigner sur la politique de confidentialité de votre ancienne entreprise. Il y a certains points que vous ne pourrez pas aborder et mettre carte sur table en soulignant que la politique de confidentialité de votre précédente entreprise ne vous permet malheureusement pas de lui répondre permet de montrer votre intégrité. Pour conclure, gardez à l’esprit que mentir serait la pire des stratégie, car un bon recruteur va vérifier vos références et pourra très vite s’apercevoir de votre mensonge. Donc le mieux est d’être transparent sans s’étendre sur le sujet !

A lire également

Vous aimerez aussi...

Quand reprendre le travail après un burn out ?

Revenir au travail après un burn-out n’est pas une décision simple à prendre. Afin de vous remettre de l’épuisement professionnel, vous devez vous guérir du poids allostatique (les symptômes de