Comment négocier une augmentation de salaire à son patron ?

Le but d’une profession salarié est de permettre la satisfaction de besoins physiologiques, psychologiques… et ce, grâce à une rémunération convenable. Toutefois, il peut arriver que les besoins excèdent cette dernière ou qu’elle n’est pas proportionnelle au rendement. En conséquence, il paraît légitime de négocier auprès de l’employeur une augmentation de salaire. Plus facile à dire qu’à faire vous me direz sans doute. Voici pour vous, quelques astuces qui vous permettront de bien négocier votre augmentation de salaire.

Choisir le moment adéquat pour introduire la demande

Il convient de souligner que la négociation pour augmentation de salaire ne peut se faire à la hâte. Il faut au préalable introduire sa demande au moment opportun. Ainsi, il est déconseillé d’effectuer une pareille parade en période de crise. Ceci paraît non seulement déplacé, mais aussi complètement insensé. Vous récolterez à coup sûr un échec cuisant. Aussi, votre demande en augmentation de salaire ne pourra pas être favorablement reçue si vous êtes dans vos débuts au sein de l’entreprise et que vous ne jouissiez pas d’une ancienneté suffisante.

En revanche, en période de franc succès de l’entreprise et lorsque vous justifiez d’une ancienneté acceptable, vous pourrez légitimement introduire votre demande en augmentation de salaire. Lorsque vous avez bénéficié d’une augmentation de grade ou d’une promotion, vous êtes également en droit de réclamer une augmentation de salaire. Lorsque les conditions sus-évoquées sont réunies, il vous faut détenir un argument valable pour introduire votre demande.

Détenir des arguments solides pour entamer la négociation

Il est généralement admis que tout motif peut justifier une augmentation de salaire. Toutefois, l’on dénombre deux motifs incontournables qui peuvent légitimer une demande en augmentation de salaire : un salaire inférieur à la réglementation en vigueur ou un rendement supérieur au salaire détenu.

La loi prévoit clairement que le travailleur doit avoir un salaire supérieur ou égale au SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance). Ainsi, lorsque votre salaire est inférieur au SMIC alors vous êtes en droit de réclamer une augmentation de salaire même en l’absence d’ancienneté.

La demande en augmentation de salaire est également légitime lorsque vous constatez qu’il y a une nette différence entre votre charge de travail et vos ristournes au cours de vos années de travail. Il est tout à fait compréhensible que l’entreprise vous paye à la hauteur de votre implication dans la croissance de cette dernière.

La négociation proprement dite

Bien que disposant de toutes les conditions nécessaires pour demander une augmentation de salaire, il arrive parfois que le processus se solde par un échec en raison d’une négociation mal menée. En effet, lors de la négociation, évitez d’être hautain ou de prendre un ton menaçant avec votre employeur. Vous êtes en droit de réclamer une augmentation de salaire, mais cette dernière n’est pas une obligation pour l’employeur.

Aussi, retenez qu’aucun employé n’est indispensable ou irremplaçable. C’est pourquoi, vous devez être calme, respectueux et poli. Par ailleurs, tâchez de laisser un temps de parole à votre employeur. Ainsi, que la réponse soit positive ou négative, vous conserverez tout de même une bonne relation avec ce dernier.

A lire également

Vous aimerez aussi...

Quelle photo mettre sur un profil Linkedin ?

Réussir un bon profil Linkedin c’est savoir valoriser ses expériences professionnelles et ses compétences mais c’est aussi mettre une photo de profil qui reflète l’image