Isabelle Dekyndt, Cap Intérim Dunkerque

Paroles de Isabelle Dekyndt Cap Intérim Dunkerque : “Sur le CV, une trop longue période d’inactivité, peut être un frein pour le recrutement mais pas l’âge !”

Cap Intérim est une Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTITH) spécialisée dans l’accompagnement des personnes handicapées. Ici, “RH” signifie Rendre Heureux ! L’entreprise Cap Intérim défend des valeurs d’équité professionnelle.

L’entreprise accompagne des personnes en situation de handicap, ou dans une situation qui relève de l’obligation d’emploi de personne en situation de handicap, et propose dans le cadre d’un parcours d’insertion, des missions de travail temporaire en d’accompagnement socio professionnel.

Ses missions ?  S’assurer régulièrement que la mission se passe correctement, proposer un suivi individualisé avant, pendant et après leur période de mise à disposition en entreprise, permettre une remise en emploi qui peut donner l’opportunité, après une ou plusieurs missions, d’accéder à un CDD ou un CDI et proposer des formations qualifiantes pour favoriser l’employabilité des personnes.

Isabelle Dekyndt, Responsable de l’agence Cap Intérim Dunkerque est venue rencontrer Jobs en Nord, l’Entreprise Ephémère de Dunkerque et a répondu aux questions du service communication.

Quels moyens votre entreprise utilise-t-elle pour recruter des candidats ?

“Les acteurs locaux, les missions locales, le site internet Cap Intérim, les réseaux sociaux, les forums, Pôle Emploi…”

 

Votre entreprise propose-t-elle des aménagements spécifiques pour les parents, si oui lesquels ?

“Nous proposons un aménagement des horaires de travail et laissons une priorité à l’équilibre familial.”

 

Une candidate/Un candidat vous annonce qu’elle/Qu’il va être mère/père avant l’entretien, acceptez-vous de le recevoir ?

“Bien entendu !”

 

Quel est votre avis sur le bassin d’emploi ?

“Nous rencontrons des difficultés à trouver des candidats, nous constatons une pénurie sur certains métiers ! Les méthodes de recrutement évoluent, nous accordons davantage d’importance aux savoirs-être et l’âge n’est en aucun cas un frein, nous recrutons des personnes mâtures.”

 

Quel est votre regard sur le CV ?

“Une trop longue période d’inactivité, 10 ans par exemple,  peut être un frein pour le recrutement”

A lire également