Jean Noël leblanc, interview

Jean-Noël Leblanc, RH Performances « l’idée est d’accompagner un candidat de A à Z, que cela soit dans le recrutement mais aussi dans son développement et sa formation »

Jean-Noël Leblanc suit des études assez généralistes : Faculté d’économie et école de commerce. Il choisit des spécialités centrées autour des ressources humaines. Il effectue un premier stage dans un cabinet de recrutement en tant que chargé de recrutement puis en recrutement interne. Ce qui lui plaît, c’est de pouvoir impacter la vie des gens, les comprendre et faire en sorte de trouver le poste qui leur correspond le mieux. L’aspect très dynamique des RH, avoir des journées qui ne se ressemblent pas est un des avantages du métier. Puis, Jean-Noël Leblanc a l’opportunité d’être recruté dans un cabinet de recrutement londonien. Il travaille sur le recrutement de profils en IT avec la particularité de travailler pour des clients français. Il y découvre l’aspect commercial du travail et construit une offre de recrutement en CDI sur la France. Il devient manager au bout d’un an et demi et reste 8 ans dans cette structure. Il intervient surtout dans le recrutement de profils niches dans l’informatique pour différents clients français. « J’ai décidé de quitter mon poste à Londres l’année dernière pour rejoindre RH Performances ».

RH Performances, cabinet de recrutement avec un volet formation

Cabinet de recrutement, l’entreprise a également un aspect de formation. Jean-Noël Leblanc est responsable du bureau lyonnais de la structure. Il occupe toujours un rôle commercial d’accompagnement auprès de sociétés — dans leurs enjeux de recrutement et de formation —, et a aussi l’aspect candidat car il en recherche pour les clients qu’il accompagne.

Jean-Noël travaille avec une quarantaine de collaborateurs. Ils sont basés à Lille, Paris, Toulouse et Lyon depuis l’année dernière. L’activité de RH Performances concerne la France uniquement. Côté formation, leur activité concerne tous les domaines autres que les formations très techniques et très spécifiques à certains métiers. L’entreprise existe depuis 17 ans, elle reste dans l’objectif de recruter et de s’agrandir davantage. D’ici un an ou deux, RH Performances espère pouvoir ouvrir un nouveau bureau.

Chez RH Performances, les consultants en recrutement ont une spécialisation
de métiers

« Sur l’aspect recrutement, on s’emploie à de la « chasse de têtes ». On travaille essentiellement sur des postes de cadres et de cadres dirigeants dans différents domainesNous sommes multi-spécialistes : chaque consultant en recrutement a une spécialisation de métiers. Cela s’explique soit par une expérience longue en RH sur le même type de besoin (ce qui est le cas pour moi-même par exemple), soit par le passé professionnel. Par exemple, mon responsable a un background d’ingénieur dans l’Industrie, il recrute donc dans l’Industrie. L’idée, c’est de se spécialiser pour comprendre au mieux les enjeux des clients et des candidats ».

RH Performances forme sur les soft-skills

Sur l’aspect formation ensuite, Jean-Noël explique que RH Performances forme sur du comportemental, sur les soft-skills. Formation en management, sur l’efficacité commerciale, efficacité relationnelle, gestion de la charge mentale et du stress, conseils en organisation…
La structure intervient sur différents domaines par ses formations. « C’est complémentaire car lorsque l’on recrute quelqu’un pour l’un de nos clients, l’idée est de l’accompagner de A à Z, que cela soit dans le recrutement mais peut-être par la suite aussi dans son développement et sa formation ».

Aujourd’hui, le recrutement est plus tendu et plus compliqué

Jean-Noël constate que le recrutement est devenu de plus en plus tendu et compliqué, plus que cela ne l’était il y a 2 ans par exemple.
Il est compliqué de trouver la bonne adéquation entre les candidats et les sociétés. Cela se remarque chez les clients qui ont des difficultés sur chaque poste à pourvoir, même sur des postes qui n’étaient pas considérés comme « niches » (assistant commercial, comptable, gestionnaire de paie , techniciens…).”

Selon Jean-Noël, les raisons sont multiples. Un autre constat parallèle est celui du grand nombre de demandeurs d’emploi. “Y-a-t-il un problème de compatibilité entre les formations proposées et ce qui est requis sur le marché de l’emploi ? Les sociétés sont-elles trop exigeantes avec les profils qu’elles”cherchent ?”

Du côté des salariés (et potentiels candidats donc), beaucoup de personnes ne souhaitent plus changer de poste ni d’entreprise. En effet, le contexte compliqué qui annonce une crise économique n’aide pas. Les candidats sont plus exigeants, beaucoup de remises en question ont lieu sur l’emploi et concernant l’entreprise pour laquelle on souhaite s’investir en tant qu’employé… « Beaucoup de candidats ont aujourd’hui des critères qui n’existaient pas forcément il y a quelques années. Par exemple, l’impact de la société au niveau RSE, au niveau sociétal et environnemental, les valeurs de la structure, la bienveillance qu’elle peut avoir, ses projets entrepreneuriaux, l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle, le télétravail… Beaucoup de nouveaux critères sont apparus », relève Jean-Noël. Selon lui, certaines entreprises ne se sont pas encore adaptées et mises au niveau des attentes des candidats.

Casser les codes du recrutement ?

« Dans notre attitude, on essaye d’être Fun and Serious ». Jean-Noël pense que cet aspect passe aussi par leurs formations avec l’utilisation du Funny Learning.

« Le recrutement s’inscrit dans cette même optique : le client est accompagné en profondeur de À à Z, en le conseillant et en le challengeant. Du côté des candidats, dès qu’on recrute quelqu’un pour l’un de nos clients, la personne a accès pendant 1 an gratuitement à nos formations en ligne. Elle bénéficie alors des formations de son nouvel employeur mais aussi des nôtres. Cela permet au candidat de continuer à se développer. »

En recherche d’emploi ?

La persévérance et des offres bien ciblées Jean-Noël conseille d’être persévérant. Ayant déjà été dans cette situation, il conseille d’insister, de relancer et idéalement de faire des candidatures spontanées. Jean-Noël conseille également de ne postuler qu’à des offres qui correspondent à son profil. Lors des entretiens, le candidat gagne à rester lui-même et à être exigeant avec les entreprises qu’il rencontre. Il est important d’avoir une communication assertive et de se mettre au même niveau que l’entreprise.

RH Performances

A lire également