AVIGNON

7 nov au 16 dec 2022

ANTIBES

7 nov au 16 dec 2022

TOULON

19 dec au 3 fév 2023

AVIGNON

7 nov au 16 dec 2022

7 nov au 16 dec 2022​

Interview : LINDA KHENNICHE, DIRECTRICE RÉGIONALE ADJOINTE PÔLE EMPLOI PACA

JED-CELINE R :

Bonjour Madame KHENNICHE, et bienvenue  à l’entreprise éphémère JOB EN DURANCE.

LINDA KHENNICHE :

Merci de votre accueil.

JED-CR :

Vous êtes donc la Directrice Régionale Adjointe de Pôle Emploi Paca depuis juillet 2021. Pouvez-vous présenter en quelques mots vos fonctions, votre rôle au sein de Pôle Emploi ?

LK :

Je suis Directrice Régionale Adjointe des opérations (DRAO) Pôle Emploi, pour faire simple, je suis en charge du réseau de l’ensemble des agences de Pôle Emploi Paca : je suis en charge de la mise en œuvre de l’activité, des résultats, de la performance [des agences].

CR :

Concrètement, en quoi cela consiste-t-il ? Etes-vous sur le terrain ?

LK :

Comme vous pouvez le constater, je suis là. Mais mon travail est à la fois de travailler avec les fonctions supports de la Direction Régionale ; je suis en responsabilité de la direction du pilotage, de la direction métiers, de la direction du partenariat ; et puis, d’être au contact, de rencontrer les collaborateurs, les collaboratrices de Pôle Emploi.

CR :

Vous  travaillez donc en réseau ?

LK :

Oui, absolument.

CR :

Vous êtes présente aujourd’hui au sein de notre entreprise éphémère, implantée à la salle Osco Manosco de Manosque. Pourquoi être venue et quelles sont vos impressions, vos sentiments sur ce dispositif ?

LK :

En fait, j’avais entendu parler de l’entreprise éphémère dans mes précédentes fonctions, j’étais directrice territoriale en Seine-et-Loire, et je n’avais jamais vu encore ce que c’était ; et il se trouve que j’avais un déplacement cet après-midi à Manosque pour rencontrer les équipes de Pôle Emploi donc c’est bien tombé ; on m’a dit qu’il y avait une Opération Entreprise Éphémère, je suis alors venue.

CR :

Une pierre deux coups !

LK :

Absolument ! Ça tombait très bien ; et mes impressions c’est « WHAOUH ». Vraiment, je trouve ça très impressionnant ce qu’il se passe ici, le dynamisme, l’énergie qui se dégage ; c’est assez indescriptible en fait, parce que quand on fait des recherches sur Internet on voit un peu comment ça fonctionne mais on en parlait avec quelqu’un de l’équipe, il faut vraiment rencontrer les gens, sentir ; il y a une émotion qui se dégage, une énergie qui est vraiment particulière : je trouve en tous cas l’idée et la mise en œuvre vraiment impressionnantes.

CR :

Effectivement, les  Entreprises Ephémères pour l’Emploi sont financées par Pôle Emploi, mais vous ne saviez pas vraiment comment tout cela se mettait en place concrètement, même vis-à-vis des coachs…C’est un dispositif innovant, ça ne s’était jamais vu [à Manosque]. Il y a eu des EEE à Marseille et à Rennes, mais c’est la première fois que vous venez constater l’ampleur du projet ?

LK :

C’est la première fois que je vois et que je touche du doigt ce que c’est. J’ai échangé avec plusieurs personnes qui m’ont raconté leur parcours, ou ce qu’elles faisaient au sein des EEE.

Ce qui ressort beaucoup de ce que les gens disent c’est la confiance en soi, les valeurs de solidarité ; il y a des gens qui disent qu’ils n’auraient jamais cru pouvoir faire quelque chose comme ça, et puis, ça pétille dans les yeux…

CR :

Ça pétille beaucoup ! (rires) Nous savons que vous êtes présente et active sur le réseau social Twitter ; comment vous en servez-vous dans votre manière de communiquer ? Quel type de contenu postez-vous, quel type d’évènements avez-vous l’habitude de couvrir ?/ Est-ce le seul réseau ou média que vous utilisez ?

LK :

Je m’appuie beaucoup sur les réseaux de mes collègues de P-E ou des partenaires pour relayer des choses essentiellement concrètes au bénéfice des demandeurs d’emploi ou des entreprises.

Je poste assez peu de choses sur l’interne car je trouve que cela a moins de sens ou de valeur ; je vais plutôt poster des informations qui vont mettre en avant soit une action menée par des demandeurs d’emploi, soit valoriser un secteur qui recrute, des choses comme ça…

CR : Merci de cet entretien.