Interview Monsieur Nicolas Isnard, maire de Salon de Provence

Qu’avez-vous pensez du concept des entreprises éphémères ?

Du bien ! Je suis passé par curiosité et je trouve beaucoup de satisfaction dans ce concept et du positif. Grâce à ces dispositifs, on connait une vraie poussée sur le marché de l’emploi. On trouve plus de solutions à nos concitoyens. Le chômage recule avec ce type de dispositif concret. Et vraiment BRAVO !

Avez-vous trouvé des profils intéressants parmi nos associés ?

Il y a vraiment des profils interpellants et surtout des profils qui ne devraient pas être ici, mais ils devraient avoir un emploi. Je vois des profils qui conviennent au besoin du moment, le problème est d’arriver à croiser les demandes d’emplois et les offres d’emploi. Aujourd’hui, dans le pays Salonais, nous avons plus de 90 000 offres pour 470 000 chômeurs. Je suis quand même frustré de constater qu’on a du mal à faire correspondre les demandes et les offres d’emploi, du coup, ces dispositifs sont une réussite et je les salue car ils contribuent à concilier les deux.