Parole de DRH Web force 3 centre de formation

Marie Kaced, directrice régionale pour Web Force 3

“Bonjour, je me présente je suis Coralie de L’entreprise éphémère ATOUTALENTS. Je fais partie du service communication puis-je vous poser quelques questions pour mon interview s’il vous plaît ?” 

1: Pouvez-vous nous dire qui vous êtes et quels types de formations proposez vous ?

Je suis Marie KASED directrice régionale pour WEB FORCE 3

C’est une entreprise qui forme au métier en tension sur le numérique, elle forme principalement trois filières:

  • 1ère filière sur le développement web
  • 2ème filière, sur le marketing digital 
  • 3ème filière, plutôt axée sur le système et réseaux.

2: Quelle est votre zone géographique?

Notre centre de formation principal est situé sur Marseille entre les Réformés Canebière

 et la Gare Saint Charles “très central, très facile d’accès” . Ensuite, en fonction des opportunités, les appels d’offres régionaux et des marchés, ils ont la capacité d’opérer partout dans la région PACA.

3: Quels publics ciblés vous?

On s’adresse plutôt à des personnes en reconversion professionnelle et éloignées de l’emploi. 

L’idée est de répondre à une pénurie de main d’œuvre en allant chercher ces personnes-là qui ont besoin de monter en compétence.  

Et le secteur du numérique est un secteur qui recrute de plus en plus. 

Depuis deux ans, nous proposons également une formation en CFA donc nous nous adressons aussi aux jeunes. Nous proposons du coup plusieurs formations en contrat d’apprentissage,contrat d’alternance ou contrat pro.

Nous mélangeons les deux types de publics ce qui fait que nous avons des formations très hétérogènes. Les jeunes apportent un petit peu de leurs geek attitude”pour habitude de dire “ et les personnes un petit peu plus âgées qui ont déjà une expérience à apporter, leurs savoir-être en entreprise, la connaissance de ce monde a créé de supers échanges.   

4: Quel est votre processus de recrutement ?

Nos formations sont accessibles sans aucun prérequis, nous évaluons surtout la compétence pour le numérique, la motivation et la personnalité. 

Notre processus est simple, il y a d’abord une réunion d’information collective à laquelle les personnes intéressées vont s’inscrire. 

Cette réunion va permettre de balayer le programme de cours, les modalités de financement, les modalités pédagogiques et de pouvoir répondre aux questions qui peuvent se poser encore. 

Suite à ça, nous leur faisons passer un test de positionnement, qui permet d’évaluer leur logique et d’évaluer aussi leur appétence pour le web. 

Des questions vraiment basiques. Si le test est positif, ils ont un entretien de positionnement  avec moi pour re-valider leur motivation et essayer de parler du projet professionnel et de voir comment est-ce qu’on peut les aider. 

Suite à ça il y a un dispositif qui se met en place pour un coaching sur l’aide à la recherche à l’emploi, soit d’un contrat d’apprentissage qui se fait par un coaching sur le cv, sur la lettre de motivation et pour quel type d’entreprise ils vont postuler. 

Ce coaching se fait à la fois en présentiel et/ou en distanciel grâce à une plateforme via des mails et des ateliers à distance.  

5: Comment avez- vous entendu parler des entreprises éphémères et qui vous a invité à participer à l’open job?

C’est Catherine Simeone qui a contacté ma collègue Joëlle, Chargée en Relation d’Entreprise et d’Alternance. Elle m’a dit que les entreprises éphémères pour l’emploi proposaient un dispositif  ouvert aux demandeurs d’emploi, étant donné que c’est notre public cible et prioritaire.

Nous avons pensé qu’il fallait absolument rencontrer les talents pour leur présenter nos formations. L’idée c’est surtout de désacraliser les formations numériques qui peuvent faire peur, il y a  souvent des préjugés là-dedans. “Le développement web c’est plutôt pour les garçons,il faut être vraiment très matheux pour accéder à ce métier là.”

“ C’est pas vrai .“

Donc nous sommes là pour casser ces clichés, les idées préconçues et montrer qu’on peut tous se former au développement web car c’est un secteur qui recrute énormément.

6: Que pensez-vous de cette matinée?  

“C’est vraiment top, 

Pleins de candidats viennent à moi, et sont supers intéressés, il y a des profils très différents: à la fois des gens qui sont portés sur l’apprentissage, donc des jeunes et des personnes qui sont en reconversion professionnelle, attirés par le numérique donc on va essayer de faire en sorte que toutes ces personnes puissent mener à bien leur projet et en tous cas merci beaucoup pour l’opportunité”. 

interview réalisée par Coralie