Paroles de DRH : Christelle Broudic, Conseillère en insertion professionnelle – Le Point d’Appui

Christelle Broudic est conseillère en insertion professionnelle dans une association intermédiaire à Perros-Guirec qui s’appelle Le Point d’Appui

Mon parcours a commencé par des études en marketing puis j’ai travaillé dans le domaine commercial, itinérant puis sédentaire ensuite. En 2006, j’ai monté sur Lannion une agence de travail temporaire et je me suis reconvertie dans la formation pour adultes et puis l’insertion professionnelle.

Depuis 3 ans, je fais de l’accompagnement socio-professionnel pour les salariés de la structure du Point d’Appui et en parallèle je suis élue depuis 12 ans et depuis 8 ans en charge des ressources humaines dans ma commune dans laquelle je suis 1ère adjointe.”

Côté recrutement, Christelle Broudic souligne de grandes difficultés à trouver des profils :

Du côté de l’association dans laquelle je travaille, les difficultés sont : le manque criant de personnel, les difficultés à trouver des profils. On est là pour accompagner des personnes qui sont en difficultés et aujourd’hui on ne peut pas répondre à l’ensemble des demandes que l’on a  : ménage, aide à domicile, entretien de jardin…

Pour sa deuxième casquette qui est la gestion des RH au sein d’une collectivité composée d’une quarantaine d’agents, elle a également des difficultés à recruter des profils administratifs, techniques, avec de l’expérienceOn est obligé de republier des offres. Nous embauchons des personnes mais elles ne restent pas forcément. C’est aussi une difficulté majeure pour les collectivités aujourd’hui pour rendre un service aux usagers !”

En plus des méthodes classiques pour recruter, elle a choisi d’autres biais :

On est dans le sourcing au plus fin avec des canaux classiques mais aussi beaucoup de réseaux ! On va dans des initiatives comme les entreprises éphémères, dans les jobs dating pour rencontrer directement les personnes!

Si elle devait donner un conseil à ceux qui recherchent à emploi : “Il faut montrer qu’on a envie !”