Paroles de DRH : Violette Schenck – Chargée de recrutement et d’Accompagnement de l’agence ALTER Intérim

Tout en travaillant, Violette Schenck  a obtenu un Master 2 droit et un DU en sciences criminelles, car elle se destinait initialement au métier de commissaire de Police ou lieutenant de Gendarmerie. Une blessure irréversible l’a contrainte à revoir ses objectifs professionnels. Elle a donc exercé divers métiers aux grès des opportunités :  juriste dans les milieux assurantiels et caisses de retraites complémentaires, généalogiste… N’étant pas en adéquation avec ce qu’elle faisait, même si elle estime que l’on apprend dans chaque emploi, elle a monté plusieurs dossiers de formation pour intégrer les domaines des RH et du social, qui n’ont malheureusement pas abouti.

C’est en arrivant en Bretagne, elle qui est originaire d’Alsace, qu’elle a donc décidé de passer par la voie directe de la PMSMP et de l ‘AFPR, proposée par Pôle Emploi, pour intégrer les RH directement. Ainsi, elle a occupé successivement les postes de chargée de recrutement en agence d’intérim classique, puis en milieu médical, pour ensuite occuper un emploi d’assistante d’exploitation très formateurs. Néanmoins, son investissement auprès des personnes n’étant toujours pas suffisant à son goût, elle a postulé auprès d’Alter Intérim, qui lui a laissé la chance d’exercer, enfin, dans le milieu de l’insertion et permis d’être au plus proche des personnes qu’elle accompagne.

Concernant les enjeux actuels du marché de l’emploi, elle estime qu’à chaque région ses propres règles.

 

 ” Il faut savoir s’adapter dans sa recherche et garder l’esprit ouvert. “

“Le marché caché représente certainement la part la plus prenante des offres à pourvoir. Ainsi, il faut proposer sa candidature de façon précise, mais rester ouvert à d’autres opportunités qui pourraient mener au but escompté. Il ne faut pas hésiter à relancer votre candidature de façon appuyée, sans être non plus trop insistant. Les recruteurs reçoivent énormément de candidatures et peuvent être lassés par moment. Par dessus tout, une lettre de motivation originale et convaincante peut alpaguer le recruteur, quand bien même votre parcours ne correspond pas initialement au poste visé. Il faut savoir mettre en exergue les compétences transférables.”

“Si vous n’avez pas toutes les connaissances à la lecture de l’offre, il ne faut pas hésiter à postuler tout de même pour autant!”


“Actuellement, les recruteurs remarquent que les entreprises sont prêtes à investir sur les gens qui souhaitent s’établir à long terme, qui font preuve d’adaptabilité et de bonne volonté, même lorsque la personne n’a pas toutes les compétences requises. Elles sont aussi volontaires pour former en interne. Ainsi, si vous n’avez pas toutes les connaissances à la lecture de l’offre, il ne faut pas hésiter à postuler tout de même pour autant!”

Pour conclure par une astuce de recruteur, Violette Schenck conseille d’avoir une posture professionnelle, mais de rester soi-même : Le recrutement est avant tout une histoire de feeling pour l’entreprise, mais aussi pour vous. Si vous ne pouvez pas être naturel  en entretien, il y a de fortes chances que cette première ne vous corresponde pas non plus.” C’est l’expérience qu’elle a pu retirer de tous ses entretiens personnels, et elle qui, dans son parcours professionnel, a occupé une quinzaine de postes, imaginez le nombre d’entretiens ! 

Propos recueillis par Alain Pouteau