AVIGNON

7 nov au 16 dec 2022

ANTIBES

7 nov au 16 dec 2022

TOULON

19 dec au 3 fév 2023

AVIGNON

7 nov au 16 dec 2022

7 nov au 16 dec 2022​

Anthony Duez

Un papa bien occupé.

Dirigeant de Forma’Rise, coach professionnel et consultant mais aussi ” papa bien occupé “, Anthony Duez nous raconte comment il a réussi à trouver son équilibre entre son travail et sa vie de famille.

 

Pendant 8 mois, nous avons collecté des témoignages de parents, de recruteurs et de professionnels. Ils nous parlent souvent en anonyme de leurs difficultés ou des initiatives positives qu’ils ont mises en place. Ce dossier n’a pas pour vocation de récompenser les bons élèves et de fustiger les mauvais, mais uniquement de donner la parole sur un sujet qui concerne de nombreux Français.

Pendant 8 mois, nous avons collecté des témoignages de parents, de recruteurs et de professionnels. Ils nous parlent souvent en anonyme de leurs difficultés ou des initiatives positives qu’ils ont mises en place. Ce dossier n’a pas pour vocation de récompenser les bons élèves et de fustiger les mauvais, mais uniquement de donner la parole sur un sujet qui concerne de nombreux Français.

" Avoir un enfant, ça change les objectifs

et priorités dans la vie."

Anthony Duez était commercial quand il a eu sa première fille. Avant l’arrivée de son deuxième enfant, il a pris la décision de changer de métier.

“ Je finissais tard, je ratais le coucher de ma fille, mon salaire était en fonction des commissions, j’avais besoin de plus de sécurité. ”

Il décide de partir dans le milieu bancaire sur des volumes horaires classiques, mais son nouveau planning ne lui convient pas. “ J’étais en décalage avec mes collègues, après le travail, j’ai qu’une envie : rentrer à la maison.

Avant l’arrivée de leur premier enfant, Anthony et sa femme s’étaient dit que le congé parental serait pour celui qui gagnerait le moins d’argent.

“ Dans les faits il s’est avéré que c’est ma femme qui gagnait moins, comme dans beaucoup de couples d’ailleurs. J’avais un CDI donc clairement c’était mieux lors de l’arrivée du premier que ça soit elle qui reste à la maison. “

Mais l’arrivée de leur troisième enfant va remettre en question beaucoup de choses pour Anthony qui demande à passer à 80%.

“ Pour notre troisième, j’en avais marre de rater des moments avec nos enfants ! D’office j’ai demandé à mon travail un 80%. La nouvelle loi qui oblige à partager un congé parental de trois ans entre le père et la mère, c'est super bien dans les faits, mais les papas ne prennent pas les 1 an qu’ils pourraient prendre ! Pour des raisons de carrière, de salaire et franchement c’est peut-être aussi mal vu pour eux. Moi je l’ai demandé, mais j’ai dû me battre pour l’avoir. J’étais en agence avec des clients, et ça a été très compliqué de l’obtenir. Sans le soutien de ma directrice je n’aurais pas pu passer à 80%.

J’ai souhaité prendre le mercredi et ça aussi ça été compliqué. J’étais bon dans mon travail, sinon je pense que ça n’aurait jamais été accepté. Mais finalement je faisais la même charge de travail sur 4 jours au lieu de 5 jours.”

Après un an à 80%, il souhaite poursuivre sur ce rythme, mais une nouvelle fois, son entreprise accepte difficilement cette envie.
“ Au bout de ce congé à 80%, j’ai souhaité continuer mais ça été refusé, j’ai pu négocier tout de même un 90% avec tous mes mercredis après-midi libres. 

Un burn out, une démission

une création d'entreprise

Toutes ces batailles ont eu des conséquences pour Anthony qui n’était plus aligné avec sa direction.

“ Je n’étais plus en adéquation et nous n’avions pas les mêmes valeurs, donc quelques mois après j’ai quitté ma boîte après un burn out. ”

Anthony Duez se lance à son compte et peut ainsi gérer l’adéquation entre sa vie personnelle et professionnelle. “Aujourd’hui je suis un papa à la maison, qui travaille de la maison ”. Sa femme est en reconversion professionnelle, elle a choisi de reprendre ses études à distance. Aujourd’hui Coach professionnel, Anthony aime accompagner les gens et les former tout en gardant à l’esprit l’importance de l’équilibre entres les vies pro et perso.

“ L’équilibre vie pro vie perso c’est une question omniprésente dans mes coaching ! “

Coach business et coach en bilan de compétences, cette question revient toujours et est très présente dans ses accompagnements.

“ Avec mon parcours j’y suis très sensible et avec cette période après-covid, plein de gens se posent des questions sur la quête de sens dans son travail. Il y a des gens qui se posent des questions mais qui restent où ils sont et des gens qui changent. Ils cherchent un nouveau travail pour être plus alignés. ”

Cette nouvelle vie professionnelle permet à Brice de jongler comme il le souhaite entre son travail et sa vie de famille.

" La semaine dernière je n’ai pas travaillé pendant 4 jours et cette semaine je ne travaille plus. C’est aussi le bonheur de sortir d’un entretien, d’aller dans la cuisine passer du temps avec mes enfants, de retourner travailler… Je peux voir mes enfants quand je veux ! ”

Comme Brice Josselin, papa que nous avons également interviewé, Anthony Duez a ajouté à son profil Linkedin sa pause parentale de ” papa bien occupé ” !

” Quelqu’un dans mon réseau a publié un post sur ce concept, j’ai regardé ce que c’était et j’ai trouvé cela très cool ! Je me suis même posé la question de le mettre ou pas, car je n’ai pas réellement pris de pause mais j’ai réduit mon temps de travail. Et en tant qu’indépendant j’ai trouvé mon équilibre même si c’est une recherche permanente. 

Il a souhaité l’afficher sur son profil pour donner de la visibilité à cette cause et pour montrer aux gens que c’est un sujet qui est important pour lui.

A lire également :