Interview de l’associé Laurent

Qu’est-ce que tu recherchais en venant aux entreprises éphémères ?

Une aventure, un collectif qui est lie envie et besoin. Je suis venu pour apprendre et partagé mais aussi pour l’effet de groupe. J’aime me nourrir de l’expérience d’autrui, c’est une belle aventure humaine. J’ai réussi à trouver mon métier recherché et j’en suis très content !

Qu’as-tu pensé de l’expérience du face à face ?

J’en ai pas une grande expérience puisque je ne suis pas beaucoup allé sur le terrain mais ça ne m’a pas déplu, ni plus que ça. Je suis quelqu’un d’impulsif mais dans mon travail je suis quelqu’un de réfléchir, mais partir comme ça, la fleur au fusil sur le terrain aller enfoncer des portes, ça ne me correspondait pas. Je suis plus un tireur d’élite, je préfère connaitre ma cible et viser juste, en étant préparé. Mon ressenti sur le face à face c’est que j’ai l’impression qu’on est tous seul à aller au feu, on part sur un terrain hostile, on se prend beaucoup de vent et c’est dur. Je pense personnellement qu’on manque de préparation ou de rigueur mais bon je me suis mis dans le bain sans avoir besoin de bouée.

Ton ressenti avant et après les entreprises éphémères ?

Le fait de retrouver un rythme collectif et partagé ça fait plaisir et ça va m’aider pour quand je reprendrai le travail le 11 juillet. Je suis quand même ébahie de cette énergie positive qui vient des coach, de Caroline, de Nelly, d’Olivia ou encore de Didier. Je leur dis Bravo. Je m’interroge sur l’après, est-ce que l’entreprise éphémère ça disparait, ça s’évapore et chacun reprend son chemin ? Je trouverai ça dommage si c’est le cas, qu’on arrive pas à garder du lien dans tout ça, dans un esprit de promo. Je suis un partisan du réseau, et un réseau comme celui-là, ça peut faire des étincelles. ça peut devenir des amis et même plus tard, de vrais collègues de travail. Je pense qu’on pourrait garder AtouTalents, en faire une association, il faut garder ce nom. ça serait vraiment dommage que ça s’éteigne, ça devrait perdurer, sous une forme ou sous une autre et ça serait une belle réussite.